Qu’est ce que l’assurance perte d’emploi ou « assurance chômage »

L’assurance perte d’emploi fait partie des assurances chômages complémentaires. Elle sert essentiellement de protection contre une perte d’emploi.

L’essentiel sur l’assurance perte d’emploi

Proposée à titre facultatif, l’assurance perte d’emploi ou assurance chômage privée est conseillée voire requise dans le cadre de la souscription d’un crédit immobilier. Elle assure le maintien des revenus dans l’éventualité d’un licenciement ou une cessation d’activité. Ce genre d’assurance est destinée à la fois aux salariés, aux dirigeants d’entreprises et aux cadres.
Pour les dirigeants et chefs d’entreprise, l’allocation perte d’emploi est l’allocation principale. Les salariés bénéficient de ce type d’allocation à titre complémentaire avec le versement public de Pôle Emploi.

Les contrats principaux de l’assurance perte d’emploi

On parle de l’assurance perte d’emploi estimée selon le salaire. Elle sert à compenser la baisse de revenus engendrée par la perte d’emploi. Quant à l’assurance chômage prêt immobilier, c’est une disposition proposée qui fait suite à un contrat de prêt. Elle couvre en partie ou en totalité les remboursements du prêt, dans le cadre d’un chômage. Dans les deux cas, les règles d’adhésion et d’indemnisation diffèrent selon le type d’établissement.

L’objectif de l’assurance perte d’emploi

L’assurance est une garantie contre un dommage établi via un contrat. L’assurance perte d’emploi est particulièrement cruciale avec la souscription à un prêt immobilier. Elle permet de garantir le remboursement du prêt immobilier sur une durée déterminée, y compris dans une période de chômage. Il s’agit à la fois d’une protection pour l’emprunteur et l’assurance d’un toit pour sa famille.

Le mode de fonctionnement de ce type d’assurance

Pour pouvoir souscrire à une assurance chômage privée, il faut disposer d’un CDI. Ensuite, le contrat d’assurance perte d’emploi est effectif un an après la signature devant l’assureur. Après cette période et dans le cadre d’un chômage, l’assurance perte d’emploi paie en partie les mensualités du prêt immobilier sur une période définie initialement dans le contrat de prêt.
Toutefois, la prise en charge dépend d’un délai d’attente qui démarre avec le 1er versement des indemnités chômages de Pôle Emploi et finit 90 jours à un an après.

Les réserves faces aux conditions d’application

Quand on souscrit une assurance perte d’emploi, il convient d’être prudent et attentif face à l’assureur. Avant l’accord d’un prêt immobilier, la banque requiert une assurance emprunteur. Ce type d’assurance couvre les risques liés au décès, à l’incapacité, à l’invalidité.
Néanmoins, les contrats proposent également la prise en charge du paiement des mensualités en cas de perte d’emploi. Cela se nomme la garantie perte d’emploi. Cette garantie s’adresse aux salariés. Elle n’est pas fournie pour un assuré en période d’essai, en préavis de licenciement. Ainsi, la garantie perte d’emploi couvre essentiellement le licenciement économique.
Elle n’inclut pas la démission, la rupture conventionnelle, le licenciement pour faute, les fins de contrat CDD. Pour prétendre à une indemnisation, il faut fournir plusieurs documents justificatifs. Cela concerne le contrat de travail, la lettre de licenciement, l’attestation destinée à Pole Emploi. Lorsqu’on retrouve un emploi, il faut avertir l’assureur selon le mode prévu par le contrat d’assurance.